Compagnie Théatre 7
LE BEAUJOLAIS NOUVEAU EST ARRIVE

de René FALLET
 

Notre commentaire

Maman Turlutte entra, gracieuse, chapeau à plumes, bas à varices.

Chaque jour à onze heures trente précises, elle s’en venait siffler ses quatre ou cinq lichettes de blanc. Elle était concierge au 8 de la rue, couvait d’yeux doux son locataire Camadule en compagnie duquel elle envisageait en secret de refaire sa vie, son mari terrassier s’étant pendu pour fuir la bande de rats fidèles qui le suivait au lit .

Maman Turlutte avait été, en son temps, la plus fabuleuse faiseuse d’anges de ce coin de banlieue. La tremblote et la pilule l’avaient peu à peu contrainte à une retraite qu’elle affirmait prématurée. Sur le coup du quatrième blanc , elle fulminait souvent, remuée par le souvenir de son passé de gloire:
- S’il y en a une qui l’aurait méritée, la médaille de la mairie, c’est bien moi! C’était le bon temps. Pas de regrets. Pas d’accidents non plus, à part trois, quatre rachitiques qu’avaient le globule rouge pâle des genoux. Le globule , j’y étais pour rien, pas vrai? C’était pas mon rayon.

Elle salua les Lafrezigue et le Captain Beaujol, s’inquiéta :
- Adrien n’est donc pas là?
- Il est à la pêche.
- A la pêche! Le pauvre homme! Il lui faudrait une femme pour lui changer les idées. La solitude, ça vaut rien aux mâles, ça mène direct à la boisson.

Une écriture pleine de santé .
Pour ceux qui ne connaissent pas René Fallet , son écriture est aussi imagée , forte qu’un Michel Audiard au cinéma ou un Frédéric Dard en littérature avec son célèbre San Antonio . Pour ceux qui le connaissent, ils auront certainement envie d’entendre et de voir s’animer les personnages qu’ils avaient aimés à la lecture de son livre.
Michel BOY aime particulièrement cet exercice de proximité dans une configuration très conviviale . Il existe une relation très étroite avec le public , on se croirait presqu’entre amis... “
C’est une soirée de bonne humeur assurée à consommer sans aucune modération .


| Fermer |